Accueil > Biographie et bibliographie de Philippe Wolff

Biographie et bibliographie de Philippe Wolff

Philippe WOLFF (Montmorency, 1913 - Andorre-la-Vieille, 2001)

Disciple de Marc Bloch, Philippe Wolff est l'un des médiévistes les plus remarquables de la seconde moitié du XXe siècle.
Après des études supérieures à Rennes et à la Sorbonne (D.E.S. ; agrégation d'histoire et de géographie en 1936), il entreprend une thèse sur les conseils de Marc Bloch. Il s'oriente d'abord vers l'histoire anglaise, avec un sujet sur le commerce et les marchands à l'époque Plantagenêt. Assistant à la faculté de lettres de Paris (1943-1945), avec l'accord de M. Bloch, il réoriente géographiquement son projet de thèse sur Toulouse et dans une perspective d'histoire urbaine.
En 1945, il occupe la chaire d'histoire du Moyen Âge et de la France méridionale de la faculté des lettres de Toulouse, à la suite de Joseph Calmette. Il devient professeur en 1953 et reste en poste à Toulouse jusqu'à sa retraite en 1974.
Il est à l'origine de l'Association Marc-Bloch de Toulouse dont les Cahiers servent de cadre à la publication de sa thèse complémentaire sur Les estimes toulousaines des XIVe et XVe siècles (1956). Sa thèse d'État, sur Commerces et marchands de Toulouse, vers 1350-vers 1450, publiée deux ans plus tôt, est l'un des travaux marquants de l'après-guerre, tant par la méthode (la statistique) que le sujet (l'histoire sociale urbaine). Parmi ses publications (24 ouvrages, 111 articles), l'histoire sociale et économique de Toulouse occupe la première place, comme en témoigne l'Histoire de Toulouse (1958), dans une perspective comparatiste souvent présente (Bordeaux, Barcelone…).
L'histoire méridionale lui doit beaucoup. Il a contribué à l'animation de l'Institut d'Études Méridionales de la rue du Taur fondé par Joseph Anglade en 1914. Il obtint son rattachement au CNRS et le laboratoire Framespa (UMR 5136) en est aujourd'hui l'héritier. À la tête de la Fédération des Sociétés académiques et savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, il a su dynamiser les sociétés savantes. Par ailleurs, dès 1948, devenu secrétaire des Annales du Midi avec Charles Higounet, puis codirecteur avec ce dernier de 1955 à 1978, il donne un nouveau souffle à la revue avec une "Nouvelle série" dans l'esprit de l'école des Annales. Enfin, en 1965, il lance avec É. Delaruelle et M.-H. Vicaire les colloques et les Cahiers de Fanjeaux, destinés à éclairer l'histoire religieuse languedocienne.
L'un de ses succès est la collection "Univers de la France", subdivisée en "Histoire des provinces" et en "Histoire des villes", plus de cent volumes en tout. À la fois oeuvre scientifique et ouverte à un large public, cette collection renouvelle l'histoire régionale en réunissant les meilleurs spécialistes pour chaque synthèse. Décentrée par rapport au traditionnel pôle parisien, la collection est éditée par Pierre Privat, à Toulouse.
La dimension européenne est particulièrement sensible dans les manuels et les essais où la réflexion économique et sociale reste prédominante. À titre d'exemples significatifs, il est possible de citer L'âge de l'artisanat (Ve-XVIIIe siècle), deuxième volume de l'Histoire du travail (Paris, 1960), Ongles bleus, Jacques et Ciompi (Paris, 1970) ou encore Automne du Moyen Âge ou printemps des Temps nouveaux ? L'économie européenne aux XIVe et XVe siècles (Paris, 1986). Il est à l'origine de la création en 1955 de la Commission internationale pour l'histoire des villes qu'il préside longtemps et pour laquelle il rédige le premier tome consacré à l'Europe du Guide international d'histoire urbaine (Paris, 1977).

Bibliographie indicative de Philippe Wolff

Registres d'impôts et vie économique à Toulouse sous Charles VI.    in : Annales du Midi, Tome 56-58, N° 221-232, 1944.   pp. 5-66

Commerce et marchands de Toulouse, v.1350-v.1450, Paris, Plon, 1954 (thèse principale)

Les estimes toulousaines des XIVe et XVe siècles, Toulouse, Association Marc Bloch, 1954 (thèse complémentaire)

Histoire de Toulouse, Toulouse, Privat, 1958

Histoire du Languedoc (dir.),Toulouse, Privat, 1967

Bibliographie d'histoire des villes de France (en collaboration avec P. Dollinger et S. Guenée), Paris, Klincksieck, 1967

Ongles bleus, Jacques et Ciompi, les révolutions populaires en Europe aux XIVe et XVe siècles (en collaboration avec Michel Mollat du Jourdin), Calmann-Lévy, Paris, 1970

Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, Privat, 1978

Histoire du diocèse de Toulouse (dir.),Toulouse, Privat, 1980

Le Languedoc et le Rouergue dans le Trésor des Chartes (en collaboration), Paris, CTHS, 1983.

Automne du Moyen Âge ou printemps des temps nouveaux ? L'économie européenne aux XIVe et XVe siècles, Paris, Aubier, 1986